Emprunts indivis

 

L’emprunt indivis représente un prêt effectué auprès d’un seul et unique interlocuteur représenté par un établissement financier. Le plan de remboursement d’un emprunt indivis comprend des méthodes de remboursement et de règlement d’intérêts précis. Trois formules d’amortissement entrent en jeu : l’amortissement in fine, l’amortissement constant et enfin l’annuité constante. L’intérêt du crédit in fine est amorti à chaque terme de chaque période. Le prêt indivis à remboursement constant comporte un même part de capital remboursé annuellement alors que l’emprunt indivis à annuité constante comporte chaque année la même annuité. Une annuité équivaut au remboursement par an du capital additionnée par les intérêts annuels. L’amortissement est le remboursement du capital sans considération des charges d’intérêts alors que l’intérêt est la rétribution même du préteur.

Emprunts obligataires

Le second type d’emprunt concerne les emprunts obligataires. Ces derniers sont des prêts issus de diffusion d’obligations reparties entre plusieurs bailleurs différents. Les emprunts obligataires sont destinés aux grandes sociétés car le crédit dans la société émettrice est primordial. L’amortissement des emprunts obligataires équivaut au remboursement du capital, sans que les charges d’intérêt soient prisent en compte. L’intérêt des emprunts obligataires est pour sa part la dette obligataire restant à rembourser par le taux d’intérêt. Le montant décaissé régulièrement pour l’amortissement et le frais d’intérêt constitue l’annuité. Pour sa part, l’annuité est lui-même obtenu à partir de l’amortissement des obligations associé aux intérêts.